mardi 13 novembre 2007

3 ans et quelques mois plus tard...

3 ans et quelques mois... déjà. Que le temps passe vite. Je me rappel de ce 6 Septembre ou j'avais débarqué dans un pays, une ville, une culture, une langue, une chambre et un lieu de travail different. Autant dire, beaucoup de chose a apprendre, à m'impregner, et finalement, le début d'une grande aventure. Je n'étais à la base parti que pour seuleument 1 an, mais que voulez vous, ici, j'avais la liberté, des jours tous plus differents les uns que les autres, comparé à la routine à laquelle je venais d'échapper. Bref, que du bon, et aucune question de retour ne devait m'être posé!!! Ma réponse étant claire..."NON".
Bon au début, c'est vrai, un avenir professionel qui ne semblait pas évolué dans la bonne direction, et avec des possibilités d'évolution très réduites. Une vie sentimental qui partait aussi dans la mauvaise direction, étant donné que les 2 premières "love story" (ce qui est un grand mot pour ce semblant de relation...) se trouvait partagé avec une dénommé Kelly (So British!!!) et Maria (de 9 ans mon ainé...ba ouai, moi quand je fais quelques chose, je le fais bien!!!)...Donc forcément, y a des moment, ça coinçait.
Aujourd'hui, après quelques déménagements, démissions, embauches, emmerdes, largages et fish and chips plus tard, me voila, installé, avec un avenir professionnel a moitié tracé mais très bien parti, un appart que je partage avec ma meilleur amie, avec qui j'avais la chance d'aller a l'école, et qui en plus, me comprend (et croyez moi c'est pas rien), et finalement, une tranquilité très appréciable. Bon c'est vrai, je suis seul en ce moment, mais ça pourrait être pire après tout. Et puis si ça s'arrange pas, ba je sais pas j'm'acheterais peut etre un chien ou un furet, j'hesite encore lol. des conseils?

Petit détail troublant au passage, hier, en revenant du boulot, je me suis arreté dans le quartier où je vivais il y a 2 ans, à l'époque ou mon travail n'était qu'un "job" et ou je ne savais pas trop ou j'allais...que ce soit niveau professionnel, ou sentimental, étant donné que ma "premiere experience" avait eu lieu durant cette période...Souvenirs, Souvenirs... Et donc je me suis rendu compte que tout avait changé dans ma vie en si peu de temps. Qu'il y a 2 ans, j'étais dans cette même rues, sans savoir ce que j'allais faire le lendemain, et qu'aujourd'hui, j'étais de passage au même endroit, dans une situation stable, et plus ou moin heureux, mais en tout cas, "settled". Qui t'a paraitre trop "fleur bleu" et bien hier, en faisant ce constat, et bien un sentiment super étrange est apparu, et d'un coup d'un seul, je me suis retrouvé avec une de ces patate!!!!! Bref...

Là, vous vous dites surement "mais pourquoi nous raconte t il tout ça???". Et bien merci de poser la question, car là, a ce moment précis, je vien de me rendre compte que je me suis totalement éloigné de la "grande" nouvelle que je voulais partager avec vous.
Donc je reprend.... "3 ans et quelques mois...déjà"... ( voila le moment où j'avais dérapé...Comme quoi, l'imagination des fois...) et aujourd'hui, mon frère, m'a annoncé, le plus fierement du monde......qu'il viendrait "surement" me voir avec sa copine avant la fin de l'année... Cela pourrait en effet paraitre une très grande nouvelle, mais moi, ca me donne un gout amère dans la bouche. Pourquoi? Parce qu'après 3 ans, et quelques mois (dont je vous ferais cadeau ici), AUCUN membre de ma famille n'est jamais venu me voir ici...
C'est bon de se sentir aimer...

3 commentaires:

Mathieu a dit…

Connerie de Blogger qui a effacé mon message !

boytoy a dit…

:((((
faut voir s'ils avaient les moyens de venir te voir, après tout ils ne pouvaient peut-être pas...
Perso je pense que sans ma famille je serai extrêmement malheureux mais tu as l'air de bien t'affranchir de cela. En réalité c'est un avantage, il ne faut pas dramatiser les situations !

Mr Brightside ( http://gfthanos.net ) a dit…

c'est triste tout ca quand même et tellement positif. mis moi cela me rend trsite, je sais pas pourquoi.. cette tendance à regarder le passé, j'adore ca et en meme temps cela me fout un bon cafard, un cafard heureux quand même. ok, je suis bizarre..