jeudi 7 février 2008

A hell of a night...

free music

Tout a commencé aux alentours de minuit. Nous sommes 3. Nous marchons dans les rues de Londres, direction Charing Cross... On atteint la petite rue éclairée tellement célèbre, petit détour par le Jubilee Bridge pour "le décollage"... On s'envole, direction...Le Paradis...Réel et artificielle... A l'entrée, une créature mi homme mi femme nous accueille dans sa tanière pour la nuit... A l'intérieur, des êtres mi mâle mi dieux tout droit sorti du jardin d'Eden...Des Adams, quelques Eves...Et tellement d'opportunité de croquer la pomme. Les corps entre lassés, les peaux qui se touchent, les membres qui s'effleurent...Des sourires, des regards, des déhanchements à faire pâlir John Travolta...Les bites montent, la musique se fait plus forte, l'air est chaud, l'ambiance infernal, la soirée atteint son paroxysme... That's it...We're in Heaven!!!!!
Des heures à se trémousser sur la piste de danse sous le regard des spectateurs cachés dans l'Ombres des arches. Quelques notes d'une mélodie...S reconnait tout de suite l'un des tubes des Spice girls (mais comment elle se rappel de ça???!!!), s'en suit un florilège de leur plus grand succès, passage obligatoire par un "piece of me" de Mlle Spears, Madonna est de la partie, Pink rejoins la foule. Au dessus de nous, le laser, toujours présents, nous guide au milieu de tout ces corps, nous montrant le droit chemin vers LE Dieu de la soirée...le DJ!!!!
Petite pause Vodka sous les arches...On m'approche, on me parle, on essaye de me faire basculer dans le péché...Mais je ne suis pas venu pour ça. On regarde, mais on ne touche pas ce soir.
De retour sur la piste, je sens les regards sur moi, je me lâche, me laisse aller. L'attention que l'on me porte m'encourage à en montrer encore plus. Leur péché sera l'Envie, le mien la tentation... Je suis comme sur un petit nuage, je plane, et je n'ai même pas peur de tomber. Aurais-je enfin atteins cet état de "Pardon"???
Mais déjà il faut redescendre, un dernier battement d'aile, on saute dans un taxi, direction, la maison. Ce soir là, pas de confession, pas de péché, seulement une tentation non assouvi à laquelle je n'ai pas céder...jusqu'à la prochaine fois. Cette nuit là, je n'étais ni ange, ni démon, seulement moi même...Amen.

2 commentaires:

Jonathan D. a dit…

Vu comme tu en parles, j'aurais surkiffé. C'est toujours ce genre de musique ?

~ Nicolas ~ a dit…

OMG ça existe toujour l'Heaven. J'ai travaillé juste en face au "Player Theatre". Bon je suis sûr que tu as passé un bon moment ... apparemment. Bises