dimanche 1 juin 2008

ils Parient... Je Paris

free music


A la télé, au boulot, en soirée, à la cantine aujourd'hui...Partout je l'entend...Elle est la ville du romantisme, la ville des amoureux, du French kiss etc etc, une ville formidable, belle, agréable blah blah blah. Pour moi, elle reste la ville ou j'ai grandi, ou j'ai connu mes premières années de travail et de dure labeur, mes premières sortis aussi, bref, tout plein de première fois s'y sont déroulé, il y a déjà quelques années .


Lorsque j'en parle, d'ici, je reste bouche bée, comme ébahi et rêveur devant l'image que tout le monde en a. Je me dis simplement que c'est vrai après tout, Elle reste une très belle ville, pleine de quartiers plus différents les uns que les autres, de beaux bâtiments et monuments connu ou non, des endroits mythiques, "trendy", "posh" etc etc. Alors forcément, a chaque fois que je m' apprête à retourné là bas, pour quelques jours ou plus, je me retrouve toujours dans un état d'excitement et d'impatience spéciale, une petite note d'émotion et de nostalgie dans le fond de la voix, et des idées plein la tête dès lors que je pose le premier pied sur le quai de la gare du Nord.
Mais voila...une fois que j'y suis, tout change.... Une fois ce premier pas fait, une fois que je me suis engouffré dans les fin fond du métro et du "au combien célèbre" RER, tout mon excitement s'évapore pour laisser place à un blasement sans nom.
Les rues ne me paraissent plus aussi belle qu'on le dit, les monuments "mitraillés" par les touristes n'en ressorte que plus ternes, et les quartiers défilent sous mes pas sans parvenir à happer ne serais ce qu'une bride de mon attention... Les quais , plus agréable les uns que les autres, me permettent de me distraire quelques minutes, mais finisse par m'ennuyer profondément très vite. Autour de moi, tout ces gens, ébahi devant la Belle, devant la Dame, s'étonne de chaque recoin, à chaque détour, à chaque rencontre.
Et moi j'avance, l'air ailleurs, dans mes pensées, ne portant que très peu d'intérêt à cette ville qui me fait pourtant tant rêver, et limite fantasmer lorsque je suis outre manche. Dès lors, toute mon attention se porte sur mon futur retour chez moi, là bas, à l'autre bout du tunnel (et ça, après un seul jour seulement).
Alors je réfléchi, je cherche, je creuse, pour trouver ne serais ce qu'une seul raison, une seul explication à tout cela...et ce soir je pense l'avoir trouvé...
Paris la ville des amoureux, la ville du romantisme, la ville ou finalement on se doit d'être en couple, de venir par 2, de descendre du train main dans la main, ne livre finalement peut être pas tout son charme, son attrait, son coté romantique aux gens seul, non accompagné qui n'ont finalement que faire de tout cela, mais qui secrètement, ne rêve que de ça...
Suffit il d'être Deux pour y ouvrir les yeux?
Alors moi, qui rêve de redécouvrir Paris et enfin avoir droit à toute ces belle chose, je te le demande...Tu Paris avec moi????

5 commentaires:

Crokrodyl dundy a dit…

Paris reste une ville au statut si particulier...
Je m'étais promis de ne plus rêver de cette ville, mais si ta main se referme sur la mienne dans les rues de Paris...je me déciderai peut être à réviser mon jugement.

Sociable a dit…

Il sonne vrai ce billet :-)

nicolas a dit…

et est-ce que tu as obtenu la réponse à ta question ?

Cereal-Killer a dit…

@Nicolas oui je l'ai obtenu mais pas encore réalisé...

nicolas a dit…

Si tu cherches des coins de Montmartre qui le feront craquer, demande-moi.